Église Chrétienne Catholique Traditionnelle, messe, Parole de Dieu, Bible, Jésus Christ, disciple Christ, histoire Église catholique, œcuménismes
Vie Sacramentelle > - Un Sacrement c'est quoi?
 Église Chrétienne Catholique Traditionnelle, messe, Parole de Dieu, Bible, Jésus Christ, disciple Christ, histoire Église catholique, œcuménismes
LES SACREMENTS

Les Sacrements confèrent des grâces spéciales en rapport avec les différentes étapes que nous avons à parcourir dans la vie.


     a) Au Baptême, c'est une grâce de régénération spirituelle, qui nous purifie du péché originel, nous fait naître à la vie de la grâce, et crée en nous l'homme nouveau, l'homme régénéré qui vit de la vie du Christ. Selon la belle doctrine de Saint Paul, par le baptême nous sommes ensevelis avec Jésus-Christ (baptême d'immersion), et nous ressuscitons avec Lui, pour vivre d'une vie nouvelle (1 Rm 6, 3-6). La grâce spéciale ou sacramentelle qui nous est donnée, c'est donc : 1) une grâce de mort au péché, de crucifixion spirituelle qui nous permet de combattre et de mâter les tendances mauvaises du vieil homme, c'est-à-dire, du péché; 2) une grâce de régénération qui nous incorpore à Jésus-Christ, nous fait participer à sa vie, et nous permet de vivre conformément aux sentiments et aux exemples de Jésus-Christ, et d'être ainsi de parfaits chrétiens. De là pour nous le devoir de combattre le péché et ses causes, d'adhérer à Jésus et d'imiter ses vertus.


     b) La Confirmation fait de nous les témoins du Christ; elle ajoute à la grâce du Baptême une grâce spéciale de force pour professer généreusement notre foi contre tous les obstacles, et surtout contre le respect humain, qui empêche un si grand nombre de personnes de pratiquer leurs devoirs religieux. C'est pour cela que les dons du Saint Esprit, qui nous avaient été déjà communiqués au Baptême, nous sont en ce jour conférés d'une façon plus spéciale pour éclairer notre foi, la rendre plus vive et plus pénétrante, et fortifier en même temps notre volonté contre toutes défaillances.


     c) L'Eucharistie nourrit notre âme qui, comme le corps, a besoin de s'alimenter pour vivre et se fortifier. Or, pour alimenter une vie divine, il ne faut rien moins qu'une nourriture divine : ce sera le Corps et le Sang de Jésus-Christ, son âme et sa divinité, qui nous transformeront en d'autres christs, en faisant passer en nous son esprit, ses sentiments et ses vertus, et surtout son amour pour Dieu et pour les hommes.


   d) Si nous avons le malheur de perdre la vie de la grâce par le péché, le Sacrement de la Réconciliation lave nos fautes dans le sang de Jésus-Christ, dont la vertu nous est appliquée par l'absolution, pourvu que nous soyons sincèrement contrits et décidés à rompre avec le péché.


   e) Quand une sérieuse maladie vient nous frapper, nous avons besoin d'être réconfortés au milieu des angoisses et des craintes que nous inspirent nos fautes passées, nos infirmités présentes et les jugements de Dieu. L’Onction des Malades, en versant l'huile sainte sur nos sens principaux, verse en même temps dans notre âme une grâce de soulagement et de réconfort spirituel qui nous délivre des restes du péché, ravive notre confiance, et nous arme contre les suprêmes assauts de l'esprit du mal, en nous faisant participer aux sentiments de Saint Paul, qui, après avoir combattu le bon combat, se réjouissait à la pensée de la couronne qui l'attendait. Il importe donc de demander ce sacrement à temps, dès qu'on est gravement malade, afin qu'il puisse produire tous ses effets, et, au besoin, si Dieu le juge utile, nous rendre la santé; et c'est une erreur pour ceux qui assistent le malade, de lui dissimuler la gravité de sa situation et de renvoyer au dernier moment la réception d'un sacrement si consolant.


  f) Le Sacrement de l'Ordre donne aux ministres de l'Église non seulement des pouvoirs merveilleux pour consacrer l'Eucharistie, administrer les sacrements et annoncer l'Évangile; mais aussi la grâce de les exercer saintement, en particulier un amour ardent pour le Dieu de l'Eucharistie et pour les âmes, avec la volonté ferme de s'immoler et de se dépenser complètement pour ces deux nobles causes.


   g) Pour sanctifier la famille, cellule primordiale de la société, le sacrement de Mariage donne aux époux les grâces dont ils ont un si pressant besoin, la grâce de la fidélité absolue et constante, fidélité si difficile au coeur inconstant de l'être humain; la grâce de respecter la sainteté de l'amour conjugal, malgré les sollicitations contraires de la concupiscence; la grâce de se consacrer avec un inaltérable dévouement à l'éducation chrétienne des enfants.



NOTRE MISSION


"Vivre l'accueil inconditionnel du Christ, dans une pastorale axée sur la Miséricorde du Seigneur, afin d'être: l'Église au Service du Peuple de Dieu.