Église Chrétienne Catholique Traditionnelle, messe, Parole de Dieu, Bible, Jésus Christ, disciple Christ, histoire Église catholique, œcuménismes
Vie Sacramentelle > - Le Baptême

 

Sacrement de la foi pour la vie éternelle 

  
" Allez donc , de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit "     (Matthieu 28, 19)

Dans le livre des chrétiens-nes, dans Éphésiens 3, 4-8, il est écrit : « Il y a un seul corps et un seul Saint-Esprit, de même qu’il y a une seule espérance à laquelle Dieu vous a appelés.  Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême : il y a un seul Dieu, le Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous et demeure en tous. »


Questions sur le baptême


1. Les  parents  doivent-ils  être  baptisés  pour  demander  le  baptême  de leur enfant ?
Non, puisque c’est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée.  Tous les parents peuvent demander le baptême pour leur enfant, mais ils s’engagent alors à lui faire découvrir la foi chrétienne et à l’inscrire au cours de catéchèse.  Dans cet esprit, l’Église peut donc aussi accueillir une demande de baptême de parents qui, eux-mêmes, n’ont pas la foi.

2. Les parents qui ne sont pas mariés à l’Église peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?
Oui.  Le baptême est un don gratuit que Dieu fait à l’enfant.  Il appartient cependant au curé de la paroisse ou à ses collaborateurs prêtres de la préparation au baptême – de s’assurer, si nécessaire, du sérieux de la motivation des parents.

3. Des parents dont l’un est incroyant ou appartient à une religion non chrétienne, peuvent-ils faire  baptiser leur enfant ?
Leur situation ne leur interdit pas de faire baptiser leur enfant, à condition toutefois que le conjoint non chrétien accepte que l’enfant soit catéchisé.

4. Des parents divorcés-remariés peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?
Oui, la seule difficulté que l’on peut rencontrer dans ce cas concerne un éventuel désaccord entre les nouveaux conjoints sur le point d’ouvrir l’enfant à la foi chrétienne.  Depuis toujours, l’Église affirme le droit de tout homme et de toute femme, de tout enfant, à recevoir le baptême.

5. Peut-on choisir un parrain ou une marraine non baptisé(e) ?
Non, puisque le rôle du parrain et de la marraine n’est pas à comprendre seulement sur le plan de l’amitié.  Leur rôle principal est de représenter la communauté chrétienne et de témoigner de la foi de l’Église auprès de l’enfant et de ses parents. 

6. Le parrain et la marraine doivent-ils être majeurs ?
L’Église demande que le(s) parrain(s) et/ou la (les) marraine(s) soient âgés d’au moins 18 ans et qu’ils soient baptisés(es), confirmés(es) et aient reçu l’Eucharistie. De plus, non demandons un certificat de baptême et de confirmation.


7. Peut-on choisir un frère ou une sœur de l’enfant comme parrain ou marraine?
C’est possible, mais il est un peu regrettable de choisir le parrain ou la marraine à l’intérieur de la famille.  En effet, un des intérêts du parrainage – qui est éventuellement d’ouvrir à une communauté chrétienne plus large que la famille – n’existe alors plus.
 N.B. Afin d’éviter certains problèmes, nous acceptons un maximum de quatre   (4) personnes pour le parrainage.

8. Un enfant ayant été baptisé dans une autre confession chrétienne doit-il être re-baptisé selon le  rite catholique ?
Non, mais il faut vérifier qu’il s’agit bien d’un baptême chrétien (catholique, protestant, ortho-doxe) et non d’un rite d’initiation pratiqué dans une secte ou dans une autre religion.

9. Pourquoi faut-il signer un registre après le baptême ?
Pour officialiser l’acte de baptême.  L’Église se  doit en effet garder  mémoire de ceux et celles à qui elle a donné le sacrement de baptême.

10. Peut-on annuler son baptême ?
Non.  Dieu n’a qu’une seule parole.  Il ne s’engage qu’une fois.  Il ne reprend jamais son amour.

 

(Voir également : Le baptême, c'est quoi?)



NOTRE MISSION


"Vivre l'accueil inconditionnel du Christ, dans une pastorale axée sur la Miséricorde du Seigneur, afin d'être: l'Église au Service du Peuple de Dieu.